Le Gaullisme

Le Gaullisme aujourd'hui

L'Europe et le Monde

Les gaullistes de gauche

La Participation

Les documents...

Les expériences...

Ils ont écrit ...

Le Colloque

Nos membres écrivent
La presse en parle
CNS TV
Membres

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre mot de passe:


 Nombre de membres 172 membres


Connectés :

( personne )

Ip: 54.80.126.230

Bienvenue sur le site du Club Nouveau Siècle

Lâchez la proie pour Londres

 

Bernard7.jpg

Ils étaient tous si sûrs que le "non" gagnerait,
Que nul n'avait prévu ce tremblement de terre...  
Dans Paris, hier-matin, les gens s'interpellaient, 
Tandis qu'on pavoisait dans la vieille Angleterre.

Pourtant c'est ce pays qui jadis accueillait
Un certain général et lui prêtait ses ondes
Afin qu'un dix-huit juin ce héros qui naissait
Fasse entendre sa voix aux quatre coins du monde.

La France libre est née au milieu de cette île,
Peuplée par des civils transformés en soldats
Leurs géants s'appelaient de Gaulle ou bien Churchill...
Qui aurait pu penser qu'ils tomberaient si bas ?

L'Europe était pour nous, compagnons de batailles,
Comme un traité de paix écrit pour nos enfants
De ceux à qui jamais on ne porte d'entaille
Pour oublier le goût de la sueur et du sang.

Nous avions résisté à la crise des Grecs ;
L'Espagne et l'Italie avaient rejoint le rang ;
Il est vrai que, souvent, nous avons fait des chèques,
Mais nous avons pu rétablir notre bilan.
  Notre ami britannique était peu engagé :
Il voyageait léger, sans Schengen, ni euro,
Pour se rendre chez lui on montrait ses papiers
En pensant que son sens de l'union sonnait faux...

Étions-nous trop nombreux en atteignant vingt-huit ?
Ou l'unanimité les a-t-elle oppressés ?
Comment ont-ils osé dire "Oui" au brexit 
Et nous abandonner en plein milieu du gué ?

La livre va sombrer, Londres va se défaire,
Les bourses dans le monde annoncent le tocsin...
La première victime en sera l'Angleterre,
Car le nord de l'Irlande et le Sud ne font qu'un,

Car l’Écosse, bientôt, aura son mot à dire
Et c'est ainsi d'ailleurs que la dislocation
Conduira ce qui fut un si brillant empire
A rester pour l'histoire une stupide Albion.

Personne n'a prévu que cet obscurantisme
Allait nous réserver des lendemains si sombres...
Mais l'infâme poussée de ce nationalisme,
En quittant la clarté, fera dire "ici l'ombre".


Bernard Reygrobellet

Paris, le 25 juin 2016

 

 
Les 3 dernières nouvelles

Le mirliton de l’Ascension

Parlons donc de ces mots définis par eux-mêmes,Bernard7.jpg
Et qu'en termes savants on nomme "autologiques" :
Si l'ont prend les mots "court" ou "polysyllabique",
Le premier se décrit autant que le deuxième.

Le mot "mot" est un mot, et le mot "bref" est bref...
Je crois, ami lecteur, que vous m'avez compris.
Ces exemples, ma foi, vous auront bien suffi,
Il n'est donc plus besoin d'en donner derechef.

Sans vouloir outrager le Président Hollande,
Je vois dans le corps mou du fromage homonyme
Comme une connexion ou quelque lien intime
Qui lui serait dédié un peu comme une offrande.

La mollesse au sommet rend le pouvoir fragile
Car son autorité peut être contestée :
Avec ou sans raison, on voit manifester
Travailleurs, étudiants : tout le monde défile.

Quel entrain peut drainer un Président tout mou ?
À Delphes, la Pythie paraissait plus crédible;
Le futur, désormais, parait inaccessible
A ces adolescents passant leurs nuits debout.

Le Parti Socialiste est un nouveau Janus,
Qui pourrait se passer de toute opposition
En contestant lui-même El Khomri et Macron
A qui il sait pourtant lancer ses orémus.

Quant aux Républicains, au lieu de se grouper,
Ils mènent le combat qu'appellent les primaires
Tentant de déceler le nombre de faux frères
Qui guettent le faux pas qui les fera tomber.

Mais on doit faire erreur puisque "cela va mieux"...
Le 8 mai, de nouveau, le Président l'a dit !
Sécurité, croissance, emploi, c'est l'euphorie...
C'est à se demander ce qu'on a dans les yeux ???

Bernard Reygrobellet,
Paris mai 2016

... / ... Lire la suite


Le 19 mars - par Bernard Reygrobellet le 21/03/2016 @ 09:51

Le 19 mars

Par un étrange hasard, c'est donc le dix-neuf marsBernard7.jpg
Que nous nous retrouvons au Conseil National,
Tandis qu'un peu plus loin, devant le champs de Mars,
Une célébration va tomber plutôt mal...

Dès les accords d'Evian, qu'on signait le dix-huit,
Devait intervenir partout le "cessez-l'feu",
Et l'on vit naitre alors la terrible poursuite
Des combattants harkis pourchassés en tous lieux,

Des civils égorgés par leurs frères d'hier,
Des citoyens fuyant leurs anciennes maisons,
Des enfants massacrés dans les bras de leur mère...
Cette date est choisie sans rime ni raison.

Que l'on soit contre ou pour l'issue qu'a retenue
Le Général de Gaulle, on garde son respect
Pour ceux qui ont gardé le souvenir ému
De ce sol algérien quand il était français.

Il était, on le sait, de l'honneur de la France
De rendre à l'Algérie, pour conquérir la paix,
Son âme, son histoire et son indépendance...
... Sans jamais oublier que les pieds-noirs souffraient !

Comment un Président peut-il ne pas comprendre
Qu'il existe des plaies qui jamais ne se ferment  ?
La douleur dans le temps continue de s'étendre :
Le temps des souvenirs ne connait pas de terme.

Nous aurons, désormais, une "paix des mémoires",
Alors que notre oubli serait plus opportun,
Car à trop rappeler quelques tranches d'histoire
On peut revoir le sang qui tâchait tant de mains.

Mitterrand et Chirac ont toujours refusé
De consacrer "un jour" à ce "cessez-le-feu"...
Hollande a décidé de le commémorer :
Parmi ses pas-de-clerc, c'est le plus douloureux !


Bernard Reygrobellet, Paris le 19 mars 2016

... / ... Lire la suite


Hollande au salon - par Bernard Reygrobellet le 05/03/2016 @ 09:47

Hollande au salon

Combien d'agriculteurs, écrasés par les dettes,Bernard7.jpg
Voyant leur revenu diminuer chaque mois
En proie au désespoir perdent un jour la tête
Et se donnent la mort quand ils sont aux abois.

Plus de cinquante mille exploitations en France
Ont, pour tout revenu, trois mille euros par an,
Sans compter les dossiers demeurant en souffrance,
Fiasco, liquidation, cessation des paiements...

Le prix des productions baisse jour après jour
Et la viande bovine, et le porc, et le lait,
Conduit chaque exploitant à crier "au secours"
Vers un gouvernement... qui reste pourtant muet.

Le porc, en ce moment, est à un euro dix
Et la hausse du bœuf n'est que de cinq centimes,
Mais quand l'agriculteur consent ce sacrifice
Il constate bientôt qu'il est en est seul victime.

Car la guerre des prix des grands distributeurs,
A force de tirer vers le bas tous les coûts,
Massacre allègrement tous nos agriculteurs
Qui, s'ils ne meurent pas, finissent à genoux.

Il faut que l'on rachète au prix fort leurs produits :
Chaque filière a pris certains engagements
Il faut les respecter, c'est question de survie :
Que ferait le pays privé des paysans ? 

Et si l'étiquetage a fait tiquer Bruxelles
A l'idée que la France y trouve un avantage,
Il faut que nos produits disposent d'un label
Indiquant le pays, la région, l'élevage !

Il faut harmoniser contrôles comme normes
Leurs multiplications augmentent les problèmes :
L'Europe doit avoir un système uniforme
Et non être toujours la cause d'un dilemme.

Et la surproduction du lait ? L'embargo russe ?
Ou la fiscalité qui change à chaque Etat ?
La compétitivité se défend mordicus,
Mais Stéphane Le Foll ne s'en occupe pas.

Tout au plus prévoit-il "une autre directive"
Mais qui n'interviendrait "que dans un an ou deux"
Car "l'Europe n'est pas suffisamment hâtive".
Ce Ministre a de quoi nous rendre fous furieux !

Et cela tourne donc à la mésaventure
Lorsque François Hollande arrive, enfariné,
Pour visiter le salon de l'agriculture
Et qu'il est accueilli par un monde excédé.


Bernard Reygrobellet, Paris le 4 mars 2016

... / ... Lire la suite


 
Les rapports du CNS
  • Pour télécharger la contribution du Club Nouveau Siècle au projet 2012 de la majorité présidentielle, cliquez ici.
     
  • Pour télécharger le "Manifeste des gaullistes de progrès pour la politique extérieure de la France", cliquez ici.

  • Pour télécharger le rapport du groupe de travail "Participation", cliquez ici.
     
  • Pour télécharger le rapport du groupe de travail "Union pour la Méditerrannée", cliquez ici.
 
Facebook


 
 
 
Le Mirliton du CNS

Cliquez sur la flèche ...

Notre Club

Nos Délégations
15 février 2015
Comptes rendus

Conférences

Conseils Nationaux

Union pour la Méditerranée

Archives

Editos
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
Recherche



Nous contacter
Club Nouveau Siècle

58, rue Ramey - 75018 PARIS


Pour nous envoyer un email, cliquez
ici


Pour visiter notre page Facebook, cliquez sur l'icône:

facebook.png

Design Charly © 2007- Reproduction interdite