Le Gaullisme

Le Gaullisme aujourd'hui

Les gaullistes de gauche

La Participation

Les documents...

Les expériences...

Ils ont écrit ...

Nos membres écrivent
La presse en parle
CNS TV
Membres

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre mot de passe:


 Nombre de membres 176 membres


Connectés :

( personne )

Ip: 54.205.9.146

La Question Sociale - Pour une grande loi de citoyenneté
POUR UNE GRANDE LOI DE CITOYENNETE
AFIN DE REDONNER UN VISAGE A LA NATIO
N



Aujourd’hui, la nation n’a plus de visage. Les Français sont inquiets, toutes les catégories sociales grondent, car il est de plus en plus difficile d’assurer un avenir à nos enfants. Or, un pays qui désespère sa jeunesse n’a pas d’avenir. Cette désespérance est aussi celle des banlieues.

Les émeutes urbaines d’octobre 2005 ont montré que la France profonde est désormais une France urbaine, qui vit dans des quartiers difficiles livrés à la loi des bandes. L’urgence a d’abord été de rétablir l’ordre. La République, c’est aussi l’autorité de l’Etat, afin de permettre à chacun de vivre en sécurité.

L’ordre a été rétabli, mais ne nous y trompons pas : au-delà du phénomène réel d’une délinquance de plus en plus violente, c’est aussi le mal-être de notre société moderne qui s’est exprimé dans cette crise des banlieues. Ces émeutes urbaines viennent nous rappeler le sens étymologique du mot « banlieue » : mis au ban de la société, mis à l’écart.
La destruction de notre tissu industriel couplée à des flux migratoires massifs, le plus souvent subis, les dysfonctionnement de l’école républicaine, l’effondrement de la famille traditionnelle et la disparition du service militaire, autant de points de repère qui avaient rendu légitime l’idée de communauté de destin, ont conduit la France et les Français à douter de leur identité.

Ce sont des pans entiers de notre peuple qui sont aujourd’hui mis au ban de la société, car le XXIè siècle se construit sur un projet inégalitaire. La mondialisation marchande et les injonctions du marché qui conduisent à fabriquer à moindre coût nient toute idée de destinée collective. Chaque homme n’est plus que le consommateur isolé d’un vaste marché.
L’échec de la construction européenne, avec le « non » au référendum, suffit à montrer que l’économie n’est plus aujourd’hui, contrairement à l’idée des pères fondateurs, un facteur d’intégration. Les pays se font concurrence à coup de dumping social et fiscal : la véritable guerre est économique.

Dans ce contexte de mondialisation marchande qui se traduit par l’affaiblissement de notre modèle social, nous, gaullistes sociaux, gaullistes de gauche, éprouvons la nécessité de revenir sans cesse à la pensée gaullienne. Nous ne sommes en effet prisonniers d’aucune école de pensée. Ni Marx, ni Keynes, ni Hayek, ne nous dictent le futur. Seuls nous intéressent la dignité humaine et le visage de la nation.

Afin de peser sur le débat d’idées, Nouveau Siècle se constitue en véritable club de réflexion, « think tank » auquel chacun d’entre vous peut participer ou adhérer. Notre objectif est de renouveler les idées et l’action politique dans les deux domaines qui intéressent les Français : la traversée de l’économie et la traversée du social, sachant qu’une économie dissociée tend à nier l’humain.

La France d’aujourd’hui est multiple, mais le visage de la nation est un. La mission du politique est de construire ce visage de la nation, comme l’ont fait les guerriers, les hommes d’église, les rois, les empereurs, les présidents de la République, de Vercingétorix à De Gaulle, en passant par Napoléon et Clemenceau, incluant chacun dans une destinée commune.

Revenons à la politique si nous ne voulons pas que l’économie soit le seul organisateur de la société. Nous demandons aujourd’hui la mise en chantier d’une grande loi de citoyenneté, afin que chacun, dans le respect de sa différence, se retrouve dans le visage reconstruit de la nation et non pas dans le vieux miroir de l’affrontement avec l’autre.


Bernard REYGROBELLET
Président du Club Nouveau Siècle 

 
Les rapports du CNS
  • Pour télécharger la contribution du Club Nouveau Siècle au projet 2012 de la majorité présidentielle, cliquez ici.
     
  • Pour télécharger le "Manifeste des gaullistes de progrès pour la politique extérieure de la France", cliquez ici.

  • Pour télécharger le rapport du groupe de travail "Participation", cliquez ici.
     
  • Pour télécharger le rapport du groupe de travail "Union pour la Méditerrannée", cliquez ici.
 
Facebook


 
 
 
Le Mirliton du CNS

Cliquez sur la flèche ...

Notre Club

Nos Délégations
15 février 2015
Comptes rendus

Conférences

Conseils Nationaux

Union pour la Méditerranée

Archives

Editos
+ Année 2016
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
Recherche



Nous contacter
Club Nouveau Siècle

58, rue Ramey - 75018 PARIS


Pour nous envoyer un email, cliquez
ici


Pour visiter notre page Facebook, cliquez sur l'icône:

facebook.png

Design Charly © 2007- Reproduction interdite