Le Gaullisme
Nos membres écrivent

LE VICE À LA MODE

À Christian Millau

Et si l’on se mettait à parler de Nicolas Sarkozy autrement ? Autrement que pour le traîner dans la boue ? Cinq ans, déjà, que la calomnie s’est mise en mouvement. Une marée. Une grande marée déclenchée malraux.jpgdès l’élection de 2007 : entreprise de démolition politique, médiatique et journalistique, radiophonique et télévisuelle, et ce, en permanence. L’équinoxe a eu lieu - appels au meurtre, éloge des plus illustres guillotineurs, racolage d’un extrême à l’autre, tantôt pour exterminer les ennemis du peuple que sont les profiteurs de la bourgeoisie, tantôt contre les immigrés, comme s’ils étaient tous pareils et pouvaient être confondus : en somme, le plein de super… Mais l’on n’en finirait pas d’énumérer les outrances indéfiniment proférées et ressassées sept jours par semaine au fil de cinq pleines années.

L’heure du choix est là, incontournable, et dès lors, il va s’agir moins de savoir qui a dit quoi, mais qui a fait quoi. Qui a combattu pour la réduction de la dette publique sans relâche ni répit ? Qui a combattu pour délivrer les femmes de la Burqa ? Pour remettre les pendules à l’heure quant au mandat présidentiel ? A eu les paroles les plus justes dans l’enceinte de la Knesset en faveur d’une solution d’ensemble du conflit proche-oriental, qui soit équilibrée en respectant la dignité des deux parties ? A contribué de façon décisive à éliminer le buveur de sang qui a régné plus de 40 ans en Lybie ? Selon l’expression même du président Obama « l’étoffe d’un leader » ? Les contre-exemples de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal sont à portée de regard, il n’est que de donner un coup d’œil.

Mais voilà que l’hypocrisie, si bien définie par Molière, atteint aujourd’hui son comble, puisqu’elle tente de diaboliser les voix du Front National si elles se reportent sur le nom du président-candidat, tout en dédouanant à l’avance - nous aurons été prévenus - leur bénéficiaire s’il s’agit de son challenger : le malheureux n’en est pas propriétaire, le saviez-vous ?
Désormais, quiconque refuse son vote à Nicolas Sarkozy, fût-ce en s’abstenant, perdra tout droit de se plaindre si son rival passait, avec son cimetière d’idées reçues.

Mais est-ce vraiment dans les vieux chaudrons qu’on a le plus de chance de faire les meilleures soupes ? Combattons avec celui, qui, dès son élection, a rendu le plus grand hommage à l’esprit de résistance, tant envers ses otages fusillés qu’en ravivant le souvenir du martyre de Maillé - et d’autres. Au plus noir de l’occupation nazie, un jeune poète alors inconnu, Pierre Emmanuel, avait intitulé le recueil qu’il publiait dans la clandestinité « Combats avec tes défenseurs ». En effet, il est plus que temps d’apporter notre soutien actif à notre président, car de toutes les qualités qui le rendent si exceptionnel, il possède la plus rare : suivant à la lettre l’exhortation de Jean-Paul II, Nicolas Sarkozy est un homme qui n’a pas peur.

Alain Malraux


 



Conseil National - Assemblée Générale

CLUB NOUVEAU SIECLE

Samedi 25 novembre 2017 à 9h30

Salon « Les Jardins de l'Isly » de la Brasserie Mollard

115, rue Saint-Lazare 75008 - Paris

Présentation et coupon-réponse ...


Fermer

Cotisation 2017

Cotiser c'est déjà participer, c'est le premier pas.

Vos cotisations permettent à votre mouvement de survivre, vos contributions intellectuelles lui permettent de vivre.

Venez aux réunions plus souvent et avec vos amis et venez enrichir le débat qui nous concerne tous: la France et sa santé démocratique.

Pour adhérer et/ou payer votre cotisation par CB (lien sécurisé), cliquez ici ...

Nous contacter

fbmeetus.jpg

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
WCrd6
Recopier le code :


  Nombre de membres 185 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Vous êtes ici :   Accueil » Le vice à la mode